bonnevaux-2

pour cette partie nous avons besoin que des premiers 1min 55s mais le reste de la vidéo peux être regarder si le sujet vous intéresse

Le Statut Mystérieux des Verriers

À cette époque, la verrerie était entourée d’une aura de mystère et de secret. Les techniques de fabrication du verre étaient jalousement gardées par les verriers, souvent regroupés en guildes qui assuraient la transmission de ces savoir-faire de génération en génération. En raison de la complexité des procédés et des effets spectaculaires obtenus, comme les vitraux colorés illuminant les églises, le verre était parfois perçu comme un matériau magique ou mystique.

Perception de la Verrerie et Sorcellerie

Le verre, en raison de sa transparence et de ses propriétés physiques uniques, pouvait être perçu comme un matériau magique. La capacité des verriers à transformer des matières brutes en objets de beauté et d’utilité pratique, en utilisant le feu, une force élémentaire, nourrissait des superstitions. Cette perception était accentuée par le fait que les verriers travaillaient souvent dans des ateliers éloignés et obscurs, alimentant les légendes et les craintes de sorcellerie.

Les Secrets de la Verrerie

Les techniques verrières étaient considérées comme des secrets d’État ou des secrets d’artisanat, protégés par les guildes et les autorités. Les verriers étaient tenus au secret sous peine de lourdes sanctions. Cette confidentialité était nécessaire non seulement pour protéger les techniques, mais aussi pour préserver la position économique des verriers et éviter la concurrence déloyale. Les artisans qui trahissaient ces secrets risquaient des peines sévères, parfois même l’excommunication ou la mort, en raison des croyances et superstitions associées à leur métier.

comme vous l’avez surement compris la foret était exploiter comme verrerie (ce qui aura sont importance plus tard ) d’ailleurs dans le jardin du château de Bonnevaux vous trouverez sur le plateaux supérieur un espace totalement plat en forme circulaire c’est ici qu’il y avait l’un de ces ateliers de travail du verre.

quelles était les cendres forestière de la recette potassique utilisent par les verriers de la régions ?

Drag & Drop Images

Les Innovations et Influences

Malgré les superstitions, la verrerie a continué à évoluer grâce aux échanges commerciaux et culturels, notamment avec l’Italie et d’autres régions d’Europe. Les innovations techniques, comme l’utilisation de différents oxydes pour colorer le verre, se sont diffusées à Lyon, améliorant la qualité et la diversité des produits verriers. Les artisans de Lyon adoptaient progressivement des techniques avancées, contribuant ainsi à l’essor de la verrerie médiévale.

Énigme : Le Marchand de Verre

Dans une foire médiévale animée, le marchand de verre Ambroise propose une offre spéciale à ses clients. Il vend ses œuvres en deux parties : une partie fixe, représentée par une somme en or, et une partie variable, représentée par un nombre de pièces de verre.

Voici les détails de l’offre :

  • La partie fixe de l’offre est de 80 pièces d’or.
  • La partie variable dépend du nombre de pièces de verre achetées : pour chaque pièce de verre achetée, le client doit payer le cube du nombre de pièces de verre multiplié par 3.

Votre mission est de déterminer le nombre de pièces de verre que le client peut acheter avec une somme d’or donnée.

Énoncé de l’énigme :

Un client se présente chez Ambroise avec 400 pièces d’or. Combien de pièces de verre peut-il acheter en utilisant toute sa somme d’or ?

Consigne :

Entrez le nombre entier de pièces de verre que le client peut acheter.

Validation de nombre